Panier Vide

incidence pos reg S47

Les chiffres détaillés des tests antigéniques ne sont toujours pas disponibles en Open Data et en plus des statistiques habituelles qui sont de plus en plus rassurantes, nous allons faire une nouvelle simulation de l'utilisation des tests antigéniques à partir des données sur un panel de 14.400 officines. Ces données permettent d'avoir un idée de l'utilisation des tests antigéniques même si aucune donnée n'est disponible sur le taux de positivité.

Lors de la semaine 47, du 16 au 22 novembre, l'épidémie de la COVID-19, enregistre une nouvelle baisse encourageante et cela avec les dépistages antigéniques... Lire la suite...

incidence pos reg s46

Pour la première fois cette semaine, nous avons essayé d'intégrer les premiers chiffres des tests Antigéniques et même si les données réelles ne sont pas encore disponibles, il existe des premières données sur un panel de 14.400 officines. Ces données permettent d'avoir un idée de l'utilisation des tests antigéniques mais pas du taux de positifs sur ces tests.

Lors de la semaine 46, du 9 au 15 novembre, l'épidémie de la COVID-19, enregistre une nouvelle baisse encourageante et cela avec les dépistages antigéniques... Lire la suite...

incidence pos reg s44

Pour la deuxième semaine, ces chiffres sont à prendre avec précaution. Les données des tests rapides antigéniques ne sont pas encore disponibles et ils sont pourtant utilisés largement et en particulier pour les patients symptomatiques avec un probable taux de positivité plus important que dans les laboratoires de biologie médicale. Il est probable que tous les chiffres soient minimisés par rapport à la réalité de la situation et en particulier les chiffres de positivité !

Lors de la semaine 45, du 2 au 8 novembre, l'épidémie de la COVID-19, enregistre une première baisse encourageante de... Lire la suite...

incidence pos reg s44

Pour la première semaine, ces chiffres sont à prendre avec précaution. Les résultats des tests rapides antigéniques ne sont pas encore remontés dans le SI-DEP et ils sont pourtant utilisés largement et en particulier pour les patients symptomatiques avec un probable taux de positivité plus important que dans les laboratoires de biologie médicale. Il est probable que tous les chiffres soient minimisés par rapport à la réalité de la situation et en particulier les chiffres de positivité !

Lors de la semaine 44, du 26 octobre au 1er novembre, l'épidémie de la COVID-19, enregistre une hausse de +19,51% (contre +54% en semaine 43) en France. Les laboratoires continuens à s'adpater en dépistant de plus en plus... Lire la suite...