[Biologie Médicale] - NL - 26/10/2022 - Mobilisation autour de la suspension de la transmission des données SIDEP

[Biologie Médicale] - NL - 26/10/2022 - Mobilisation autour de la suspension de la transmission des données SIDEP
 

Voir le contenu de ce mail en ligne

 

Alliance visuel Tract NL

Capture decran 2022 10 26 a 09.42.21

     
 

GREVE DU SIDEP

Pourquoi chaque biologiste doit se mobiliser
à l'occasion de la grève du SIDEP
qui commence demain 

 

Devant la surdité des pouvoirs publics sur les risques qu’un rabot de 250 millions d’euros chaque année jusqu’en 2026 ferait peser sur les laboratoires de biologie médicale, l’Alliance de la Biologie Médicale, à laquelle le SDBIO participe activement, a décidé de suspendre, à compter du 27 octobre et jusqu’à nouvel ordre, la transmission des données de dépistage de la Covid 19 sur la plateforme SIDEP (système d’information de dépistage du covid-19). Voir le communiqué de presse en pièce jointe.

Cette décision a un coût financier non-négligeable pour chaque laboratoire participant à la mobilisation – les tests n’étant pas remboursés par la CNAM aux laboratoires en l’absence de transmission des données sur la plateforme SIDEP - mais doit permettre de mettre en lumière le caractère fondamentalement hypocrite du projet gouvernemental : vouloir une biologie médicale au rabais a des conséquences sur l’efficacité du système de santé.

Affaiblir la biologie médicale du quotidien (cet énorme coup de rabot ne peut que provoquer la fermeture à terme de LBM de proximité), c'est mettre encore plus à mal l'accès aux soins des patients dans tous les territoires. 

C'est pour cela qu'il est important que tous les biologistes médicaux se mobilisent. Il faut montrer que la profession est unie et en colère contre ces mesures.

A ce stade, et dans un premier temps, il est important de faire la grève du SIDEP et de faire du bruit en partageant les messages du SDB et des autres acteurs de l'Alliance de la biologie sur les réseaux sociaux.

Nous vous enverrons demain un argumentaire pour vos patients et une pétition à leur faire signer s'il le souhaite. 

 

Pourquoi cette action ?
Les explications de l'Alliance de la biologie médicale

Vous le savez, le gouvernement prévoit d’imposer à notre profession une coupe drastique et historique des financements de la biologie du quotidien : 250 millions d’euros par an jusqu’en 2026. Le B va donc baisser de 2 centimes en 2023, puis 2 centimes en 2024, puis 2 centimes en 2025, et enfin 2 centimes en 2026…

Si un tel projet devait être voté par le Parlement, c’est toute la filière qui serait désorganisée : des laboratoires seraient contraints de fermer, des emplois seraient mis en danger et la mission de service public que nous rendons aux patients serait largement mise à mal. Nos laboratoires seraient en danger.

C’est la raison pour laquelle, l’ensemble de la profession a décidé d’unir ses forces, syndicats représentatifs comme laboratoires, au sein d’un collectif unique : l’Alliance de la Biologie Médicale.

On ne peut pas prendre le risque de fragiliser la biologie médicale alors qu’elle a déjà fait des efforts considérables : 5,2 milliards d’économies pour la Sécurité Sociale en 10 ans ! Une profession aussi exemplaire et qui représente à peine 2 % des dépenses de santé ne peut tout simplement pas supporter de porter à elle seule 20 % des économies demandées sur le projet de la Sécurité sociale.

Aussi, parce que les autorités refusent d’entendre nos alertes et nos propositions, nous avons décidé collectivement de leur envoyer un deuxième signal fort : la suspension de notre participation à SIDEP à compter du 27 octobre. Pour rappel, la semaine dernière nous avons recouru à un premier acte fort avec la suspension de notre collaboration dans le Ségur du Numérique.

Cette décision radicale a été mûrement réfléchie et répond à un objectif simple : montrer aux autorités à quel point elles ont besoin de nous, sans pénaliser les patients. Le gouvernement l’oublie mais nous sommes essentiels dans le parcours de soin des patients.

Nous continuerons les dépistages COVID (PCR, antigéniques, sérologiques) comme nous le faisons depuis deux ans, simplement les données ne seront pas remontées via le SIDEP. Ainsi, les autorités seront en partie aveugles dans leur suivi de l’épidémie. 

Cette décision représente un vrai effort pour nos laboratoires, puisque les tests qui seront réalisés durant ce laps de temps ne nous serons pas remboursés. Malgré tout, il est indispensable que nous le fassions, tant la menace que fait peser le gouvernement sur notre profession dépasserait de loin cet effort immédiat. 

  

 
 
     
 
Plus d’actualités sur sdbio.eu !
 
 
 
© 2022 Syndicat des biologistes
Ce mail vous a été envoyé suite à votre inscription sur sdbio.eu
Pour vous désabonner de cette newsletter, cliquez ici