Panier Vide

26 mars 2021

La HAS ouvre la porte à une vaccination par tous les professionnels de santé… en centre de vaccination, mais ne connait toujours pas les biologistes médicaux… Spécial

Évaluer cet article
(0 Votes)

La bonne nouvelle, c’est que la Haute autorité de santé (HAS), sollicitée par le Gouvernement, ouvre la porte à la vaccination à de nouveaux professionnels de santé via un avis concernant un projet de décret d'urgence sanitaire « permettant d'autoriser de nouvelles catégories de professionnels de santé à participer à la campagne de vaccination ». Les « pharmaciens exerçant dans un laboratoire d'analyse de biologie médicale » font partie de ceux qui, pour la HAS pourraient à la fois prescrire et administrer… mais uniquement en centre de vaccination !

Détail plus que navrant, ni le ministère, auteur du décret, ni la HAS ne connaissent la profession de biologiste médical en tant que telle, pourtant reconnue depuis l’ordonnance de 2010, et ne savent toujours pas que depuis 10 ans on ne dit plus « laboratoire d'analyse de biologie médicale » mais « laboratoire de biologie médicale ».

Extrait de l’avis de la HAS 

 

Concernant les effecteurs de la vaccination contre le SARS-CoV-2

Outre les professionnels déjà habilités à administrer les vaccins et pouvant intervenir aussi bien en ville qu'en centres de vaccination (médecins, sages-femmes, infirmiers, pharmaciens d'officine), la HAS recommande d'élargir :

  • la possibilité d'administrer les vaccins en ville et en centre de vaccination : aux pharmaciens mutualistes et des secours miniers, aux chirurgiens - dentistes, selon les modalités précisées le projet de décret annexé.
  • la possibilité d'injecter les vaccinsen centres de vaccination aux professionnels suivants, selon les modalités précisées dans projet de décret annexé :
    • aux pharmaciensexerçant dans une pharmacie à usage intérieure, dans un laboratoire d'analyse de biologie médicale, les pharmaciens relevant des services d'incendie et de secours, les pharmaciens du bataillon de marins-pompiers de Marseille. 
    • aux manipulateurs d'électroradiologie médicale ;
    • aux techniciens de laboratoire;
    • aux étudiants […] 
    • aux vétérinaires.

La HAS recommande que les pharmaciens et les vétérinaires puissent procéder à l'intégralité de l'administration du vaccin, y compris la préparation des doses.

 

Concernant les prescripteurs de vaccins contre le SARS-CoV-2

Outre les professionnels déjà habilités à prescrire les vaccins contre le SARS-CoV-2 aussi bien en ville qu'en centres de vaccination (médecins, sages-femmes, pharmaciens d'officine), la HAS recommande l'élargissement de la prescription, avec les mêmes exceptions que pour les pharmaciens d'officine (femmes enceintes et personnes présentant un trouble de l'hémostase), selon les conditions prévues dans le présent projet de décret et à condition qu'ils aient reçu une formation remplissant les objectifs pédagogiques fixés pour la formation à la vaccination des pharmaciens d'officine mentionnée au 2° du III du projet de décret : 

  • en ville et en centres de vaccination : aux pharmaciens mutualistes et des secours miniers, aux chirurgiens -dentistes et aux infirmiers en pratique avancée ;
  • en centres de vaccination uniquement : aux pharmaciens exerçantdans une pharmacie à usage intérieure, dans un laboratoire d'analyse de biologie médicale, les pharmaciens relevant des services d'incendie et de secours, et les pharmaciens du bataillon de marins-pompiers de Marseille. 

-> Voir le communiqué complet de la HAS

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le lundi, 29 mars 2021