Imprimer cette page
06 déc. 2021

Prévention : Généralisation du dépistage du VIH en laboratoire sans ordonnance Spécial

Évaluer cet article
(0 Votes)
  • Taille de police

En 2022, le dépistage du VIH pourra être demandé directement au laboratoire sans ordonnance. Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 n’attend plus que l’avis du Conseil constitutionnel pour être publié. Et il serait très étonnant que l’article 77 du texte qui généralise l’expérimentation « Au labo sans ordo » soit retoqué.

Tous les Français pourront désormais s’adresser à leur laboratoire de biologie médicale pour demander un test VIH sans ordonnance et en seront remboursés : « Par dérogation au premier alinéa, les examens de biologie médicale relatifs au dépistage sérologique de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine réalisés à la demande du patient en laboratoire de biologie médicale sont remboursés dans les conditions prévues à l’article L. 160-13. »

Cette mesure de santé publique, introduite dès la première version du texte par le cabinet Véran, signe le succès de l’expérimentation « Au labo sans ordo » menées à Paris (75) et dans les Alpes-Maritimes (06). Une expérimentation qui faisait elle-même suite au travail de fond réalisé depuis plusieurs années par les biologistes médicaux avec les associations de patients et les médecins sur le terrain et dans les instances. Des échanges réguliers entre le SDB et Aides ont ainsi eu lieu sur le sujet à Paris et dans certaines régions. Dans le 06, ils ont débuté dès 2018 entre les biologistes médicaux libéraux et leurs laboratoires et le Dr Pascal Pugliese du CHU de Nice (président de la Société française de lutte contre le sida -SFLS- depuis 2019). Une communication officielle doit être faite via les URPS pour les modalités pratiques.

Comme débattu avec Aides lors d’une session des JIB de cette année, l’enjeu est maintenant de réussir cette généralisation et de relever le défi de l’accompagnement des patients qui se découvriront séropositifs et que les biologistes médicaux devront orienter pour les faire entrer dans un parcours de soins adapté.

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le mardi, 21 décembre 2021