Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Les arrêtés instaurant les nouveaux forfaits urgences pour les établissements de santé ont été publiés en début de mois. Concernant la biologie, des forfaits ont été définis pour les patients qui ne sont pas hospitalisés à l’issue de leur passage aux urgences. L'Assurance maladie règle dorénavant directement les établissements de santé, les laboratoires de biologie médicale facturant les établissements selon les conventions qu’ils ont avec eux.

Les biologistes médicaux et leurs équipes sont à la peine devant l'importance des demandes de tests PCR liées à la vague Omicron. 

La Direction générale de la santé (DGS) a diffusé hier les nouvelles conduites à tenir en phase 3 en matière d’isolement et de quarantaine pour les personnes testées positives et les personnes cas contact. Cette doctrine, issue des recommandations du Haut Conseil de santé publique (HCSP), s’appliquent dès aujourd'hui, 3 janvier 2022.

La décision du 25 novembre 2021 de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie relative à la liste des actes et prestations pris en charge par l’Assurance maladie a été publiée au Journal officiel du 29 décembre dernier. Elle acte une évolution de la nomenclature sur 55 actes qui représente une baisse de 110 millions d'euros sur l'année 2022.

Le DGS-Urgent diffusé hier entérine un modification de la doctrine. S'il maintient l'obligation de criblage pour continuer à identifier les variants et surveiller leur progression sur le territoire, l'obligation ne touche plus que 25% des tests PCR positifs de chaque laboratoire. 

La crise Covid a donné une nouvelle place aux biologistes médicaux et à leurs équipes dans les actions de santé publique. Leur rôle clé dans le dépistage a donné de la visibilité à la puissance de leur présence sur tout le territoire. Dans la foulée, ils ont été intégrés au dispositif de vaccination Covid.

A l’heure où la campagne pour la dose de rappel bat son plein, il est important que les biologistes médicaux se saisissent du sujet le plus possible. C’est l’occasion de s’inscrire durablement parmi les acteurs de la prévention, ce qui est un des axes de développement de notre profession.

Pour cela, les biologistes médicaux peuvent aussi mobiliser leurs équipes puisque les infirmiers et les techniciens de laboratoires sont aussi autorisés à vacciner (sous certaines conditions pour ces derniers). Rappel de la situation.

En 2022, le dépistage du VIH pourra être demandé directement au laboratoire sans ordonnance. Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 n’attend plus que l’avis du Conseil constitutionnel pour être publié. Et il serait très étonnant que l’article 77 du texte qui généralise l’expérimentation « Au labo sans ordo » soit retoqué.

Le replay de l'épidoie #8 diffusé mardi 7 décembre à 18 heures, est disponible sur la chaîne Youtube du SDB. 

Obligation légale annuelle, le rapport de branche présente le grand intérêt de compiler et mettre en perspective les chiffres relatifs aux laboratoires de biologie médicale (données économiques) et à leur personnel (données sociales). Le rapport sur l'année 2020 vient d'être publié. 

Faute d'accord avec les syndicats de salariés, les quatre organisations syndicales patronales de biologistes médicaux (SDB, SNMB, SLBC et Biomed) recommandent l’application d'une nouvelle grille des salaires minima à partir du 1er novembre 2021.

Dans le cadre de l’obligation légale pour les entreprises de fournir une complémentaire santé à leurs salariés, la branche des laboratoires de biologie médicale a procédé, dès novembre 2020, à des négociations visant à remplacer le contrat qu’elle avait avec Malakoff, cette dernière ne souhaitant pas poursuivre au-delà de décembre 2021.

La Délégation du Numérique en Santé du ministère des Solidarités et de la Santé nous informe que les modifications techniques permettant aux biologistes médicaux vaccinant contre la Covid-19 de le faire savoir sur le site Santé.fr sont terminées.