Panier Vide

14 mai 2021

COVID-19 : cartographie du nombre de dépistages réalisés et de cas positifs constatés du 3 au 9 mai 2021 (semaine 18)

Évaluer cet article
(0 Votes)

COVID-19 : les chiffres de la contamination en France du 3 au 9 mai 2021

Ces statistiques sont basées sur les données colligées par SI-DEP disponibles sur data.gouv.fr en open data. Ces données incluent les dépistages PCR et les dépistages antigéniques.

Des extrapolations concernant la part de tests antigéniques et de tests PCR se basent sur les données en Open Data disponibles sur data.gouv.fr.

Évolution en une semaine 

Évolution de la semaine 18 (3 au 9 mai 2021) par rapport à la semaine 17 (26 avril au 2 mai 2021).

stats covid s202118

En semaine 18 la baisse continue avec -18,28% par rapport à la semaine précédente, et les chiffres montrent une hausse du dépistage de +11,78% avec un samedi 1er mai non travaillé et un samedi 8 mai férié - deux semaines relativement comparables. Les DROM sont stables en nombre de positifs mais ont une baisse des dépistages de -11%. 

Un peu plus de 2 millions de dépistages ont été réalisés.

Évolution par département (PCR + Antigéniques)

 

Carte de l’évolution de cas positifs de COVID-19 en une semaine

L'incidence est calculée par la formule :
Nombre de positifs du département en une semaine / Population du département / 100.000 (habitants).

incidence covid pos dept s202118

Tableau complet de l'évolution de l'épidémie sur les 4 dernières semaines par département. Les départements sont par ordre alphabétique et les couleurs sont entre le vert vif pour un département à 0 et du rouge vif dès que l'incidence dépasse l'incidence de 500 pour 100.000 habitants avec le orange en couleur intermédiaire.

incidence 4s pos s202118

En métropole, la baisse est généralisée à l'exception du Mrobihan (+1%). Seulement 3 départements ont encore une incidence supérieur à 300 : Le Val de Marne, la Seine-St-Denis et le Val-d'Oise. La Haute-Loire est l'un des seuls départements isolé qui continue a avoir une incidence assez haute (288, comme Paris par exemple).

La Guyane enregistre une nouvelle vague assez importante et c'est surtout la croissance de +35% qui inquiète.

Dans les plus importantes baisses en métropole, on peut citer la Dordogne (-44%) et la Charente (-41%).

Les départements les moins touchés actuellement sont la Corse-du-Sud, le Finistère et le Gers. Toujours aucun département n'est sous le seuil d'alerte initial de 50 positifs pour 100.000 habitants.

Carte du nombre de dépistage réalisés en une semaine

L'incidence des dépistages est calculée par la formule :
Nombre d'examens / Population du département / 100.000 habitants

incidence covid test dept s202118

Tableau de l'incidence du dépsitage par département. Les couleurs sont l'orange pour les incidences de 500 ou plus, le vert pour les incidences moyennes de 2500 et le bleu pour les incidences de 1500 ou moins (représentant un dépistage insuffisant) avec des dégradés entre ces seuils.

incidence 4s test s202118

Les capacités de dépistage restent hautes et remontent un peu de manière généralisée.

Évolution par région (PCR + antigéniques)

Carte de l’évolution de cas positifs de COVID-19 en une semaine

L'incidence est calculée par la fomule : 
Nombre de positifs de la région en une semaine / Population de la région / 100 000 (habitants)

 incidence covid pos reg s202118

La Guyane est la région la plus touchée cette semaine. En Métropole, l'Ile-de-France reste la région la plus touchée avec 289 positifs pour 100.000 habitants (35.606 cas) contre 338 la semaine précédente ( -14%). La deuxième région métropolitaine en incidence reste Hauts-de-France avec 240 cas positifs pour 100.000 habitants contre 276 la semaine précédente (-13%). La Normandie pase en troisième région avec 199 positifs pour 100.000 habitants contre 229 la semaine précédente (-13%).

La Corse reste la region la moins touchée de France Métropolitaine avec une incidence de 87 pour 100.000 habitants contre 112 la semaine précédente (-22%). La Nouvelle Aquitaint passe la deuxième région la moins touchée avec une incidence de 102 positifs pour 100.000 habitants contre 135 la semaine précédente. La Bretagne devient la troisième région de métropole le moins touché avec une incidence de 116 positifs pour 100.000 habitants contre 130 la semaine précedente

 

Carte du nombre de dépistages réalisés en une semaine

incidence covid test reg s202118

En métropole, la région qui réalise le plus grand nombre de dépistages cette semaine en incidence sur la population est la Corse (qui est aussi celle avec l'incidence la plus faible) qui réalise 4.369 dépsitages pour 100.000 habitants contre 3.971 dépistages pour 100.000 habitants la semaine dernière, +10%. La deuxième région est l'Ile-de-France avec 4.280 dépistages pour 100.000 habitants (+14%). La troisième région devient le Grand-Est avec 4.280 dépistages pour 100.000 habitants.

La Bretagne est la région qui dépiste le moins en incidence avec 2.628 dépistages pour 100.000 habitants (+9%).

 

Voir vidéo à jour sur l'évolution de la situation depuis le premier déconfinement. 

 

Historique des statistiques

Voir les statistiques de la semaine 17

 

Réalisation. Ces analyses de données et représentations sont réalisées pour le SDB par la société SIL-LAB Experts que vous pouvez contacter ici

152 Dernière modification le vendredi, 14 mai 2021