Panier Vide

27 mai 2021

COVID-19 : cartographie du nombre de dépistages réalisés et de cas positifs constatés du 17 au 23 mai 2021 (semaine 20)

Évaluer cet article
(0 Votes)

COVID-19 : les chiffres de la contamination en France du 17 au 23 mai 2021

Ces statistiques sont basées sur les données colligées par SI-DEP disponibles sur data.gouv.fr en open data. Ces données incluent les dépistages PCR et les dépistages antigéniques.

Des extrapolations concernant la part de tests antigéniques et de tests PCR se basent sur les données en Open Data disponibles sur data.gouv.fr.

Évolution en une semaine 

Évolution de la semaine 20 (17 au 23 mai 2021) par rapport à la semaine 19 (10 au 16 mai 2021).

stats covid 2021s20

En semaine 20 la baisse continue avec -5,75% par rapport à la semaine précédente alors que sur cette semaine 20, il y a un jour ouvré en plus par rapport à la semaine 19 et donc 8,82% de dépistage en plus. La baisse se confirme quelque soit les comparaisons. Les chiffres montrent une hausse du dépistage de +8,82% probablement lié au jour ouvré en plus sur la semaine 20. 

Presque 2,5 millions de dépistages ont été réalisés.

Évolution par département (PCR + Antigéniques)

 

Carte de l’évolution de cas positifs de COVID-19 en une semaine

L'incidence est calculée par la formule :
Nombre de positifs du département en une semaine / Population du département / 100.000 (habitants).

Incidence pos dept 2021s20

Tableau complet de l'évolution de l'épidémie sur les 4 dernières semaines par département. Les départements sont par ordre alphabétique et les couleurs sont entre le vert vif pour un département à 0 et du rouge vif dès que l'incidence dépasse l'incidence de 500 pour 100.000 habitants avec le orange en couleur intermédiaire.

Incidence 4S pos 2021S20

En métropole, avec le jour un jour de congés en moins sur la semaine 20, la baisse n'est plus généralisée et on voit très bien que beaucoup de départements qui étaient bas ont du mal à le rester commer le Gers (+38%), l'Eure-et-Loir (+36%) et cela est certainement lié à la précision des dépistages réalisés, un autotest en faux négatif et tout un département peut repartir à la hausse. Les autotests et les test antigéniques devraient être interdits dès que l'incidence est inférieure à 50. Un seul département de métrople a une incidence supérieure à 200, c'est la Seine-St-Denis.

Dans les DROM, Saint-Martin et Mayotte ont une très ofrte progression cette semaine (>100%%) et la Guyane, déjà très haute progresse encore de 5% avec une incidence maintenant supérieure à 400.

Dans les plus importantes baisses en métropole, on peut citer la Lozère (-36%),  et la Nièvre (-34%).

Les départements les moins touchés actuellement sont la Corse-du-Sud, la Haute-Corse et la Charente-Maritime. 4 départements sont sous le seuil d'alerte initial de 50 positifs pour 100.000 habitants dont, étonnament, les Alpes-Maritimes qui ont pourtant connu une énorme crise à la fin de l'hiver.

Carte du nombre de dépistage réalisés en une semaine

L'incidence des dépistages est calculée par la formule :
Nombre d'examens / Population du département / 100.000 habitants

Incidence test dept 2021s20

Tableau de l'incidence du dépsitage par département. Les couleurs sont l'orange pour les incidences de 500 ou plus, le vert pour les incidences moyennes de 2500 et le bleu pour les incidences de 1500 ou moins (représentant un dépistage insuffisant) avec des dégradés entre ces seuils.

Incidence 4S test 2021S20

Les capacités de dépistage restent hautes et remontent un peu de manière généralisée en particulier lié à une semaine comportant 5 jours ouvrés.

Évolution par région (PCR + antigéniques)

Carte de l’évolution de cas positifs de COVID-19 en une semaine

L'incidence est calculée par la fomule : 
Nombre de positifs de la région en une semaine / Population de la région / 100 000 (habitants)

 Incidence pos reg 2021s20

La Guyane est largement la région la plus touchée cette semaine avec une incidence supérieure à 400, Saint-Martin suit avec une incidence supérieure à 300 et toutes les autres régions ont une incidence inférieure à 200. En Métropole, l'Ile-de-France reste la région la plus touchée avec 171 positifs pour 100.000 habitants contre 201 la semaine précédente ( -15%). La deuxième région métropolitaine en incidence reste Hauts-de-France avec 165 cas positifs pour 100.000 habitants contre 178 la semaine précédente (-7%). La Normandie reste en troisième région avec 153 positifs pour 100.000 habitants contre 150 la semaine précédente (+2%).

La Corse reste la region la moins touchée de France Métropolitaine (presque invisible sur l'image) avec une incidence de 28 pour 100.000 habitants contre 29 la semaine précédente. La Nouvelle Aquitaine reste la deuxième région la moins touchée avec une incidence de 77 positifs pour 100.000 habitants contre 74 la semaine précédente. PACA devient la troisième région de métropole la moins touchée (à la place de l'Occitanie) avec une incidence de 77 positifs pour 100.000 habitants contre 74 la semaine précedente.

 

Carte du nombre de dépistages réalisés en une semaine

Incidence test reg 2021s20

En métropole, la région qui réalise le plus grand nombre de dépistages cette semaine en incidence sur la population devient l'Ile-de-France qui réalise 4.417 dépsitages pour 100.000 habitants contre 4.321 dépistages pour 100.000 habitants la semaine dernière, +2%. La deuxième région est le Grand-Est avec 4.377 dépistages pour 100.000 habitants. La troisième région devient le Corse avec 4.327 dépistages pour 100.000 habitants alors que l'incidence des positifs est pourtant la plus faible.

Le Centre est la région qui dépiste le moins en incidence avec 2.808 dépistages pour 100.000 habitants.

 

Voir vidéo à jour sur l'évolution de la situation depuis le premier déconfinement. 

 

Historique des statistiques

Voir les statistiques de la semaine 19

 

Réalisation. Ces analyses de données et représentations sont réalisées pour le SDB par la société SIL-LAB Experts que vous pouvez contacter ici

56 Dernière modification le vendredi, 28 mai 2021