Panier Vide

22 oct. 2020

COVID-19 : cartographie du nombre de dépistages réalisés et de cas positifs constatés du 12 au 18 octobre 2020 (semaine 42)

Évaluer cet article
(0 Votes)

COVID-19 : les chiffres de la contamination en France du 12 au 18 octobre

Ces statistiques sont basées sur les données colligées par SI-DEP disponibles sur data.gouv.fr en open data. Ces données ne concernent que les examens RT-PCR.

Évolution en une semaine 

Évolution de la semaine 42 (12 au 18 octobre) par rapport à la semaine 41 (5 au 11 octobre)

Stats S42

Plus de 160.000 personnes ont été dépistés positifs à la COVID 19 en une semaine, soit une hausse de plus de 100% en deux semaines . Pour mettre ce chiffre en perspective, pour passer de 3.000 à 80.000 par semaine, il avait fallu 16 semaines. Pour passer de 80.000 à 170.000 par semaine, il a fallu seulement 2 semaines. Le nombre de dépistage retourne a son plus haut niveau qui avait été atteint fin septembre. A cette date, les délais de rendu étaient long, parfois à 7 jours alors que maintenant les délais moyens de rendu sont à peine de plus de 24H, ce qui démontre que les laboratoires de biologie ont continue à augmenter leur capacité de dépistage pour répondre aux enjeux de santé publique.

La situation est un peu meilleur dans les DROM qu'en métropole.

 

A savoir à propos de la répartition géographique des données

A noter que dans les données collectées par le SI-DEP, il existe environ 1% des données dont le département n'est pas renseigné (code postal renseigné invalide), soit environ l'équivalent d'un département Français. Pour cette raison, dans nos analyses, il a été décidé de considérer ces patients comme situés en France métropolitaine et de situer ces données dans l'océan atlantique afin de pouvoir les suivre visuellement tout en comprenant ce qu'elles représentent.

Concernant les couleurs pour les "Heat Map" (représentation en cible), la couleur n'est pas attribuée qu'en fonction du nombre représenté, mais prend aussi en considération la taille de la zone géographique et donc la densité. Ainsi, pour l'Ile-de-France, il apparaitra légèrement plus important car l'IA estime que ce niveau de cas sur une zone restreinte est plus important qu'un nombre de cas un peu plus important sur une zone moins dense.

 

Évolution par département

 

Carte de l’évolution de cas positifs de COVID-19 en une semaine

L'incidence est calculée par la formule :
Nombre de positifs du département en une semaine / Population du département / 100.000 (habitants).

Incidence pos dept s42

ATTENTION : L'augmentation des chiffres nous a obligé à revoir l'échelle de couleur de nos cartes par rapport aux semaines précédentes.

En semaine 41, deux départements dépassaient l'incidence de 400 positifs pour 100.000 habitants et 5 départements dépassaient la barre des 300. En semaine 42, un département, la Loire, dépasse la barre d'incidence de 600 cas positifs pour 100.000 habitants (+77% en une semaine), le Rhône s'en approche avec plus de 550 cas positifs pour 100.000 habitants  (+68% en une semaine) et l'Isère passe la barre d'incidence de 400 positifs pour 100.000 habitants. Ces trois départements du bassin Lyonnais sont dans les 4 départements les plus contaminés accompagnés du Nord qui a une incidence de 511 positifs pour 100.000 habitants (13.232 cas positifs en une semaine). Paris est le cinquième département avec la plus forte incidence, plus de 400 positifs pour 100.000 habitants, mais contrairement à la majorité des départements, le nombre de nouveaux cas positifs reste relativement stable par rapport à la semaine précédente, un résultat à prendre avec précaution dans un département ou obtenir un rendez-vous pour un dépistage reste assez complexe. 17 départements dépassent la barre des 300 positifs pour 100.000 habitants contre seulement 7 la semaine précédente.

Les départements les moins touchés en incidence sont la Charente-Maritime avec une incidence de 53 positifs pour 100.000 habitants, la corrèze avec 64 positifs pour 100.000 habitants et le Territoire de Belfort avec 71 positifs pour 100.000 habitants.

Dans les DROM, la situation est globalement en baisse sauf en Martinique qui a une incidence de plus de 100 positits pour 100.000 habitants et une hausse du nombre de positifs de +20%.

Carte du nombre de dépistage réalisés en une semaine

L'incidence des dépistages est calculée par la formule :
Nombre d'examens / Population du département / 100.000 habitants

Incidence test dept s42

Le nombre de dépistage retrouve ses plus hauts niveaux d'il y a 3 semaines avec un rebond proche de +25% en une semaine avec une différence notable entre la métropole (+25,38%) et les DROM qui reculent (-8,65%). L'incidence du nombre de dépistages pour 100.000 habitants est maintenant le plus important dans le Nord avec 3.034 dépistages pour 100.000 hab - soit 78.573 dépistages - contre 2.194 la semaine dernière - 56.819 dépistages - soit une hausse de +47%. Paris est le deuxième département qui dépiste le plus avec une incidence de 2.093 dépistages pour 100.000 habitants - 62.366 dépistages - contre 2.592 la semaine précédente - 55.698 dépistages soit une hausse de +12% . Le troisième département en incidence de dépistage est la Loire avec 2.885 dépistages pour 100.000 habitants cette semaine - 22.066 dépistages - contre une incidence de 2.114 la semaine précédente - 16.170 dépistages - soit une hausse de +36%.

L'Indre (1.005 dépistages pour 100.000 habitants), la Charente-Maritime (1.030 dépistages pour 100.000)  et la Lozère (1.049 dépistages pour 100.000 habitants) sont les trois départements qui dépistent le moins en ratio de la population.

La hausse est généralisée dans presque tous les départements de Métropole à l'exception de 5 départements qui enregistrent une légère baisse, la plus forte baisse étant dans la Lozère, -13% !

Évolution par région

Carte de l’évolution de cas positifs de COVID-19 en une semaine

L'incidence est calculée par la fomule : 
Nombre de positifs de la région en une semaine / Population de la région / 100 000 (habitants)

Incidence pos reg s42

Auvergne-Rhône-Alpes devient la région avec la plus forte incidence de positifs avec 418 positifs pour 100.000 habitants (33.624 cas) contre 250 la semaine précédente soit une augmentation de +67% en une semaine. La deuxième région en incidence est l'Ile-de-France avec 352 cas positifs pour 100.000 habitants (43.339 cas positifs) contre 306 la semaine précédente soit l'une des plus faibles hausse de +15%%. Les Hauts-de-France sont la troisième région avec 344 positifs pour 100.000 habitants contre 234 la semaine précédente soit une progression de +47%.

Les moins touchées en incidence cette semaine sont la Bretagne avec une incidence de 113 positifs pour 100.000 habitants contre 78 la semaine précédente (+45%), la Nouvelle-Aquitaine avec une incidence de 121 positifs pour 100.000 habitants contre 86 la semaine précedente soit une progression de +40%, les Pays-de-la-Loire avec 152 positifs pour 100.000 habitants contre 103 la semaine précédente soit une progression de +48%.

En pourcentage, la plus forte progression est en Corse qui fait +130% en une semaine, mais les chiffres en incidence restent dans la moyenne.

 

Carte du nombre de dépistages réalisés en une semaine

Incidence test reg s42

En métropole, les trois régions qui réalisent le plus grand nombre de dépistages cette semaine en incidence sur la population sont les Hauts-de-France avec 2.291 dépistages pour 100.000 habitants (136.621) contre 1.733 pour 100.000 habitants la semaine précédente, Auvergne-Rhône-Alpes avec 2.220 dépistages pour 100.000 habitants (178.341 dépistages) contre 1.654 dépistages pour 100.000 habitants la semaine précédente, et l'Ile-de-France avec 2.129 pour 100.000 habitants (261.492) contre 1.798 dépistages pour 100.000 habitants la semaine précédente.

Les régions qui réalisent le moins de dépistage sont la Nouvelle Aquitaine (1.317 examens pour 100 000 habitants), la Bretagne (1.351 dépistages pour 100.000 habitants) et la Normandie (1.459 dépistages pour 100.000 habitants).

La hausse du dépistage est généralisée sur toutes les régions, aucune n'échappe à la règle.

 

Voir vidéo à jour sur l'évolution de la situation depuis le déconfinement. 

 

Historique des statistiques

Voir les statistiques de la semaine 41 (4 au 11 octobre)

 

Réalisation. Ces analyses de données et représentations sont réalisées pour le SDB par la société SIL-LAB Experts que vous pouvez contacter ici

719 Dernière modification le jeudi, 29 octobre 2020