Panier Vide

La crise sanitaire du Covid a nécessité la mobilisation de nombreux professionnels pour faire face aux différents stades de prise en charge, du dépistage à l’hospitalisation et au suivi. Des besoins de formations express ont vu le jour. C’est l’heure du bilan et de la consolidation.

Voir et revoir Bio-M #6. Au programme : point avec Dr Frédéric Heluwaert, Hépato-gastro-entérologue, sur le diagnostic de l’infection à Helicobacter pylori en France en 2021 ; interview d'Isabelle Tongio (Sidiv) sur la visioon des entreprises du diagnostic in vitro sur l'avenir de la biologie médicale française ; point d'actualité de la biologie médicale privée avec le Dr François Blanchecotte. 

Veuillez trouver ci-dessous le message de Santé publique France à propos de l'enquête flash de demain mardi 14 septembre.

Vous le savez, le chantier du numérique fait l’objet de toutes les attentions sous le vocable de Ségur du numérique, ou Ségur de la biologie, pour les sujets qui concernent spécifiquement les laboratoires de biologie médicale.

Le mercredi 8 septembre, 11 syndicats représentatifs de professionnels de santé libéraux ont annoncé la création des Libéraux de santé. Objectif : peser dans les débats autour des évolutions du système de santé.

Lors de son assemblée pleinière du 2 septembre dernier, l'Union nationale des professionnels de Santé (UNPS) a procédé à l'élection de son nouveau bureau. Le Docteur William Joubert a été réélu Président pour un mandat de deux ans. A cette occasion, le Dr François Blanchecotte est élu au poste de Vice-Président. 

L’obligation vaccinale s’impose bel et bien à tout le personnel exerçant en laboratoire de biologie médicale. Aucun doute n’est possible sur ce point. Si on peut regretter que ni les biologistes médicaux ni les laboratoires de biologie médicale ne sont spécifiquement cités dans la loi adoptée début août, deux mesures les couvrent automatiquement.

Voici en résumé les informations diffusées par le site du ministère de la Santé à partir des textes législatifs et réglementaires publiés cet été.

Deux arrêtés publiés vendredi 13 août au Journal officiel lancent les dispositifs de financement des éditeurs de logiciels pour que les laboratoires de biologie médicale s’équipent en fonction "transcodeur LOINC" et en système de gestion de laboratoire.

Quelle est l’étendue de l’application du passe sanitaire pour les biologistes médicaux et leurs équipes ? Sont-ils aussi soumis à l’obligation vaccinale ? Le ministère de la Santé répond à nos questions liées aux différentes situations que peuvent rencontrer les biologistes médicaux.  

Ce sujet empoisonne la vie des laboratoires de biologie médicale depuis l’établissement du Pass sanitaire. Selon les informations du ministère de la Santé la situation devrait s’améliorer : "afin de pouvoir remettre à tout patient qui en fait la demande un certificat de rétablissement de la Covid-19 suite à un résultat RT-PCR positif valide de plus de 11 jours et de moins de 6 mois à la date de prélèvement, il est possible pour les laboratoires, dès jeudi 29 juillet 2021, de transmettre à nouveau vers SI-DEP le résultat de cette analyse RT-PCR positive aux seules fins qu’un QR code puisse être généré. Dans le cadre de l’extension du Pass sanitaire, il convient donc que vous puissiez transmettre les résultats positifs établis il y a entre 3 et 6 mois aux personnes qui en font la demande."