Panier Vide

09 mars 2020

COVID-19 : pourquoi, à ce jour, tous les laboratoires de ville ne peuvent pas prendre en charge des patients suspectés

Évaluer cet article
(0 Votes)

Toutes les dispositions sanitaires adaptées n’ont pas encore été prises par les autorités pour permettre à des laboratoires médicaux de ville de procéder à des détections de Covid-19 dans des conditions de sécurité acceptables pour les patients non atteints et le personnel.

En attendant, le meilleur appui que les biologistes médicaux de ville puissent apporter à notre système de santé est de préserver les meilleures conditions de prise en charge des 500 000 patients journaliers qui viennent dans leurs laboratoires privés. Explications.

Si des étapes ont été franchies (Avis de la HAS et parution de l’arrêté de nomenclature le 8 mars par exemple), les conditions sanitaires ne sont pas encore remplies pour que les laboratoires médicaux de ville puissent prendre en charge les patients suspectés de Covid-19. En particulier :

  • Les autorités sanitaires n’ont pas pu, à ce jour, équiper les biologistes médicaux de ville et leurs équipes des masques de protection FFP2, mais aussi de masques chirurgicaux indispensables pour prendre en charge les patients à risque.
  • Les laboratoires de ville ne peuvent pas tous proposer un circuit différencié pour isoler les patients à risque des autres patients.

En l’absence de ces prérequis, il est impossible pour les laboratoires de ville de recevoir des patients susceptibles d’être contaminés. Cela mettrait en danger les autres patients et les personnels et ne ferait qu’affaiblir le système de santé dans son ensemble.

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le mardi, 17 mars 2020

1 Commentaire