Panier Vide

02 mai 2020

Sérologie COVID-19 : grande prudence de la HAS sur l'usage des tests sérologiques dans l’avis qu’elle vient de publier Spécial

Évaluer cet article
(0 Votes)

La Haute autorité de santé (HAS) a publié ce jour son avis sur la « place des tests sérologiques dans la stratégie de prise en charge de la maladie COVIDC-19 ». Cet avis porte sur les tests sérologiques (Elisa) en laboratoire. Il ne concerne pas les tests individuels (type auto-test et TROD) sur lesquels la HAS va se prononcer dans quelques jours.  

La HAS exclut l’usage de ce test pour un dépistage général, car aucun ne donne de réponse sur le statut immunitaire des personnes. Ils ne peuvent répondre qu’à la question : le patient est-il malade ou a-t-il été malade, en complément des tests virologiques.

Le SDB partage pleinement cette prudence quant aux indications présentées dans cet avis. Il confirme que nous devons continuer à développer nos capacités de réalisation des dépistages RT-PCR du COVID-19.

Extrait du communiqué de presse

Les tests sérologiques, un outil complémentaire des tests virologiques

Les tests virologiques sont les tests de référence pour le diagnostic précoce d’infection au COVID-ˇ19. Les tests sérologiques ne s’y substituent pas d’autant que leurs résultats ne sont pas pertinents dans la semaine suivant l’apparition des symptômes, la production d’anticorps intervenant plusieurs jours après l’entrée du virus dans l’organisme. En revanche il est possible d’y recourir en complément, à partir du 7ème jour ou 14ème après l’apparition des symptômes, notamment pour servir de « rattrapage » si un test virologique n’a pas pu être réalisé avant, ou pour poser le diagnostic chez des patients présentant des signes évocateurs de COVID-ˇ19, mais dont le test virologique est négatif.

7 indications

Tout en précisant que ces indications peuvent évoluer, la HAS identifie aujourd’hui 7 indications pour les tests sérologiques, sur prescription médicale :

  1. En diagnostic initial pour les patients symptomatiques graves hospitalisés, dont la RT-PCR est négative mais chez qui les symptômes cliniques ou le scanner sont évocateurs d’un COVID-19.

  2. En diagnostic de rattrapage de patients symptomatiques graves hospitalisés mais qui n’ont pas eu un test RT-PCR dans les sept premiers jours.

  3. En diagnostic initial de patients symptomatiques sans signes de gravité suivis en ambulatoire dont le test RT-PCR est négatif mais dont le tableau clinique est évocateur.

  4. En diagnostic de rattrapage de patients symptomatiques sans signes de gravité suivis en ambulatoire mais chez qui un test RT-PCR n’a pu être réalisé avant 7 jours.

  5. En diagnostic différé des patients symptomatiques sans signes de gravité diagnostiqués cliniquement mais n’ayant pas fait l’objet d’une RT-PCR et ce depuis la mise en place de la phase 2 (à partir du 2 mars 2020).

  6. En détection d’anticorps chez les professionnels soignants non symptomatiques, en complément du dépistage et de la détection de personne-contact par RT-PCR selon les recommandations en vigueur, si la RT-PCR est négative.

  7. En détection d’anticorps chez les personnels d’hébergement collectif (établissements sociaux et médico sociaux, prisons, casernes, résidences universitaires, internats, …) non symptomatiques en complément du dépistage et de la détection de personne-contact par RT-PCR selon les recommandations en vigueur, si la RT-PCR est négative.

Enfin, pour la HAS, « il est primordial que ces tests ne soient utilisés qu’à des fins médicales, dans le cadre d’une prise en charge individuelle. Des utilisations à des fins collectives, telles que l’organisation du travail au sein d’une entreprise ou l’aide au déconfinement, ne sont pas envisageables. »

Quelques précisions : 

  • Ces tests doivent se faire sur prescription médicale et la HAS recommande que ces tests soient remboursés par l'Assurance maladie.

  • La liste des tests sérologiques validés par le Centre national de référence (CNR) n'est pas encore publiée.

Lire le communiqué de presse

Voir l'avis complet

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le samedi, 09 mai 2020