Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Nouveau concept autour de l’innovation, nouveau lieu, nouvelle équipe d’organisation… avec l’édition 2018 des JIB, l’enjeu de la relance des JIB était de taille. A l’arrivée, le succès a été au rendez-vous, sur tous les plans, même si les points d’amélioration pour 2019 sont d’ores et déjà identifiés.

Agnès Buzyn a annoncé, le 11 mai, la mise en place du dépistage gratuit et généralisé du cancer du col de l’utérus pour les femmes âgées de 25 à 65 ans.

L’arrêté du 15 mai 2018 fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d’immuno-hématologie érythrocytaire est paru au Journal officiel du 23 mai. 

L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) appelle de nouveau les biologistes à la vigilance sur la question de l'interférence de la biotine sur les immunodosages.

Le SDB organisait le 10 avril sa deuxième journée scientifique BIO-M à Paris. Malgré les problèmes de transpport, cette session a affiché complet et a également été suivie par plus de 150 personnes via la diffusion en direct sur Twitter. Les présentations des quatre formations (RGPD, approche syndromique, maladie de Lyme et biologie délocalisée) sont désormais disponibles. 

Le biologiste libéral a des besoins spécifiques en matière de protection sociale, prévoyance et autres assurances. Afin d’identifier les priorités et arbitrer ses choix, deux critères sont à prendre en compte : la fréquence et l’intensité des éventuels sinistres.

Le chantier de la recertification périodique des médecins, relancé par l'actuelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait débat lors de la convention de printemps du Centre national des professions libérales de santé (CNPS), organisé le 22 mars à Paris.

Face à des cas de tuberculose en Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), au lieu d’avoir recours à un contrôle par radiographies thoraciques, un test immunologique a été privilégié. Pour quels résultats ?

La ministre de la Santé a annoncé le 26 février que les 47 000 étudiants de la filière santé devront, dès la rentrée de septembre 2018, effectuer leur service sanitaire pendant leur cursus, pour une période de trois mois.

Le Comité français d’accréditation (Cofrac) parle de « succès ». Et pour cause. Au 31 décembre 2017, 99.3 % des laboratoires de biologie médicale (LBM) étaient accrédités.

Quatre facultés de médecine parisiennes – Paris Descartes, Pierre et Marie Curie, Paris Diderot et Paris-Est-Créteil – expérimenteront, dès la rentrée universitaire 2018, une première année commune aux études de santé (Paces) en un an, sans redoublement possible.

Communiqué de l'équipe Elfe. Elfe, première étude longitudinale française d’envergure nationale consacrée au suivi des enfants de la naissance à l’âge adulte, mènera au printemps prochain une opération inédite en collaboration avec des laboratoires d’analyses médicales de ville. S’ils sont sollicités par des familles participantes, les biologistes médicaux seront ainsi invités à recueillir des échantillons auprès des enfants participant à la phase pilote de l’enquête.